Dresser son chien

Comment apprendre l’Agility à son chien ?

Vous avez probablement vu l’agility à la télévision ou peut-être avez-vous eu la chance d’assister en personne à un concours d’agilité local. Vous avez sans doute pensé qu’il s’agissait d’une activité amusante à pratiquer avec votre chien. Eh bien, c’est le cas ! L’agility pour chiens est l’un des sports canins qui connaît la plus forte croissance en France, car il est passionnant, stimulant et très amusant.

Bien sûr, les cours d’agilité sont un excellent moyen de s’initier à ce sport. Mais peut-être que votre chien est encore un chiot, que vous êtes encore en train d’apprendre les bases de l’obéissance, ou que vous voulez vous faire une idée avant d’investir dans des cours. Dans ce cas, il existe de nombreuses choses que vous pouvez essayer à la maison pour préparer votre chien aux obstacles d’agilité et évaluer votre intérêt et son enthousiasme pour cette activité. Il existe des produits de formation que vous pouvez acheter et, en prime, même ces compétences de base peuvent contribuer à renforcer la confiance de votre chien, à diminuer son anxiété, à augmenter sa confiance et à lui faire découvrir de nouvelles expériences.

1. Assurer le succès

Contrairement à des comportements tels que « Laisse tomber » ou « Viens », l’agilité est juste un moyen de s’amuser. Il n’est pas nécessaire de stresser sur la rapidité avec laquelle votre chien apprend ces nouvelles compétences. Donnez à votre chien les moyens de réussir en commençant doucement et en augmentant progressivement vos attentes. Certains chiens peuvent être prêts à dépasser les bases en quelques semaines, mais d’autres ont besoin d’une approche plus patiente.

N’oubliez pas d’encourager et de féliciter votre chien lorsqu’il réussit. Selon Arlene Spooner, entraîneuse et compétitrice d’agilité accomplie, représentante exécutive de l’AKC pour l’agilité, les premières séances d’entraînement à domicile doivent être courtes, pas plus de cinq à dix minutes à la fois. « Faites en sorte que cela reste amusant et arrêtez avant que votre chien ne perde son intérêt ».

2. Augmentez l’attention

L’agility est un sport d’équipe. Sans les conseils de son maître, un chien ne sait pas quel obstacle franchir en courant autour du parcours. Votre chien d’agility doit apprendre à se concentrer sur vous malgré les distractions et un environnement excitant. Vous pouvez favoriser une plus grande attention en apprenant à votre chien à vous regarder dans les yeux à l’aide d’un signal tel que “Regarde”. Commencez dans un endroit calme où vous êtes la chose la plus intéressante autour de vous, puis passez lentement à des endroits plus distrayants.

3. Apprenez des tours

Les tours vous permettent d’améliorer les techniques de dressage, comme votre timing et le placement des récompenses. De plus, ils augmentent la coordination et la confiance de votre chien, ce qui vous sera utile sur le ring d’agilité. Certains tours sont particulièrement utiles pour les sports canins. Par exemple, apprenez à votre chien à faire toucher son nez à votre main ou à une cible. En déplaçant votre main ou en choisissant un emplacement stratégique pour la cible, vous pouvez déplacer votre chien ou ajuster sa position. C’est pratique pour lui apprendre à entrer dans les zones de contact à la fin d’un obstacle d’agilité. Ou essayez d’apprendre à votre chien à marcher à reculons. La marche arrière apprend à votre chien à prendre conscience de son corps, car il doit faire attention à ce que font ses quatre pattes. Enfin, apprendre à votre chien à sauter dans un cerceau est une excellente introduction au saut de pneu.

4. Développer la souplesse

D’après Spooner, les tours qui augmentent la flexibilité du chien sont excellents pour l’entraînement à l’agilité. La pirouette permet à votre chien de tourner à droite ou à gauche et d’étirer ses flancs. Au début, vous pouvez utiliser votre nouveau tour de visée du nez pour le faire tourner en rond. L’arc est un excellent exercice pour étirer le dos de votre chien. Enfin, vous pouvez apprendre à votre chien à faire un huit autour de vos jambes. Les virages serrés sont excellents pour la flexibilité et une bonne introduction au tissage à travers les poteaux de tissage.

5. Travaillez le maniement

Une grande partie de ce qui se passe sur le parcours d’agilité dépend de la façon dont le propriétaire gère son chien. Il peut s’agir d’envoyer un chien devant, de le déplacer d’un côté à l’autre ou de le faire travailler à distance. Commencez par apprendre à votre chien à travailler confortablement de chaque côté de vous. Spooner suggère : « Lorsque le chien est à l’aise pour marcher du côté que vous lui indiquez, essayez de faire du jogging et de la course. Récompensez-le s’il reste du même côté jusqu’à ce que vous lui indiquiez de changer de côté. Une friandise dans la main du côté que vous voulez est un excellent facteur de motivation pour la plupart des chiens ! »

Un autre exercice d’initiation à la manipulation consiste à apprendre à votre chien à s’éloigner de vous, soit vers votre gauche, soit vers votre droite. Essayez de lancer une friandise dans la direction souhaitée pour lui faire comprendre qu’il n’a pas besoin d’être à côté de vous tout le temps.

Enfin, apprenez à votre chien à s’enrouler autour d’un objet (en le contournant). C’est une excellente base pour tourner fermement au-dessus ou entre les sauts. Utilisez un cône, un tonneau ou même une poubelle et envoyez votre chien à l’extérieur et autour de l’objet. Le modelage fonctionne bien ici. Commencez par récompenser toute approche de l’objet, puis demandez à votre chien d’en faire le tour et de revenir vers vous.

6. Améliorer la conscience du corps

Étonnamment, les chiens n’ont pas une conscience corporelle exceptionnelle. Lorsque leurs pattes avant mènent, le reste du corps suit en quelque sorte. Mais avec des obstacles tels que la promenade des chiens, votre chien doit être conscient de l’endroit exact où il pose chaque patte. Il existe de nombreuses façons d’aider votre chien à améliorer sa conscience corporelle.

Tout d’abord, apprenez-lui à se percher sur des objets. Utilisez une boîte solide renversée, un bac en plastique ou même un pouf et encouragez-le à interagir avec cet objet. Il peut poser une ou plusieurs pattes dessus, sauter dessus, ou même s’asseoir dessus. C’est un excellent entraînement pour la table de pause. Grimper à l’intérieur des objets l’aidera également à réfléchir à la position de son corps. Retournez la boîte ou la poubelle et attirez-le à l’intérieur ou récompensez toute exploration jusqu’à ce qu’il accepte d’y mettre tout son corps. Vous pouvez même faire une ligne de boîtes et lui apprendre à ramper ou à marcher à travers elles. Enfin, en marchant dans une échelle, votre chien sera amené à réfléchir à chaque pas. Posez une échelle à plat sur le sol et, à l’aide d’un appât alimentaire ou d’un toucher, incitez-le à franchir les barreaux. Une fois qu’il a pris le coup de main, essayez de l’inciter à augmenter sa vitesse.

Lire aussi : 

7. Gagnez en confiance avec les objets en mouvement

L’un des obstacles les plus effrayants pour un chien novice en agility est la balançoire à bascule. Elle semble stable pour votre chien jusqu’à ce qu’il commence à grimper. Puis, soudainement, elle bouge et s’abat sur l’autre extrémité. Votre chien doit s’habituer à tout cela. Commencez plutôt par des objets plus bas qui bougent pour que votre chien s’habitue à un sol qui bouge sous ses pattes. Un skateboard ou un chariot d’enfant peut s’avérer utile ici. Vous pouvez aussi construire une planche à bascule. Il s’agit d’un morceau de contreplaqué d’au moins deux pieds carrés, avec quelque chose de petit en dessous, comme une brique ou une balle de tennis, pour le rendre instable. Récompensez votre chien s’il s’intéresse à la planche, puis encouragez-le à poser une patte dessus. Finalement, essayez de le faire tenir debout sur la planche et de l’amener à rester en équilibre tout en vacillant.

8. Maîtrisez la peur de l’obscurité

Certains chiens n’ont aucun problème à courir dans un tunnel dès qu’ils en voient un. Mais de nombreux chiens sont intimidés par l’ouverture sombre. Ils doivent s’habituer à être dans un espace couvert. Bien que vous puissiez acheter un tunnel d’agilité à utiliser à la maison, pour commencer, il est tout aussi facile de construire votre propre tunnel factice avec une couverture et quelques chaises. Drapez la couverture sur les chaises espacées et apprenez à votre chien que c’est amusant de passer de l’autre côté. Vous pouvez même utiliser une grande boîte en carton ouverte. Au début, faites en sorte que la longueur soit courte pour que votre chien puisse voir l’autre côté. Et ne le forcez pas à passer. Au contraire, attirez-le ou passez la tête de l’autre côté et encouragez-le à vous suivre.

9. Sauter pour le plaisir

Le saut est une compétence d’agilité essentielle et facile à pratiquer à la maison. Utilisez un manche à balai ou une autre perche et faites-la tenir en équilibre entre deux objets bas comme une pile de livres ou des pots de fleurs. Ne vous exercez pas sur une surface glissante, car votre chien risque de se blesser. Et assurez-vous que le poteau tombera si votre chien le touche accidentellement, afin qu’il ne se blesse pas.

N’oubliez pas que l’agility n’est pas une compétition de saut en hauteur. Il est essentiel de garder la hauteur de saut basse, à un niveau de marche pour des chiots en pleine croissance. Comme le dit Spooner, « Ce qu’un chien peut sauter et ce qu’il devrait sauter sont deux choses différentes. Vous ne voulez pas causer de blessure. Vous pouvez progressivement travailler jusqu’à la hauteur de saut de compétition du chien, mais il n’y a pas d’urgence. Il a beaucoup d’autres choses à apprendre avant d’être prêt pour la compétition. »

10. Introduire les perches à tisser

Les poteaux de tissage sont probablement l’obstacle le plus difficile à enseigner. Il existe de nombreuses approches d’entraînement différentes, vous aurez donc probablement besoin des conseils d’un expert pour aider votre chien à maîtriser cette compétence. Mais pour une version facile des tressages à la maison, vous pouvez planter des piquets de tomate ou des poteaux de taille similaire dans le sol à l’extérieur. Espacez les poteaux de 25 cm et veillez à ce que votre chien entre entre le premier et le deuxième poteau de la rangée en partant de son côté gauche.

Obtenir des titres d’agilité à la maison

Le test de parcours d’agilité (TPA) est un événement d’agilité d’entrée de gamme conçu pour introduire et accueillir les chiens débutants et leurs maîtres dans le sport d’agilité de l’AKC. Tous les programmes TPA, y compris TPA Jumpers, sont offerts virtuellement pour les chiens âgés de 15 mois et plus. Obtenez vos premiers titres TPA dans le confort de votre jardin.

En maîtrisant ces compétences de base à la maison, vous et votre chien aurez une longueur d’avance lorsque vous entrerez dans le sport. Vous pouvez poursuivre votre entraînement en suivant des cours d’agilité dans un club d’entraînement AKC proche ou dans un centre d’entraînement local où votre chien peut s’entraîner sur des obstacles d’agilité réels. Pour trouver des clubs locaux et avoir la possibilité d’essayer les obstacles, consultez les événements de l’AKC. En un rien de temps, vous et votre chien serez en mesure de profiter de tous les avantages de ce sport stimulant et passionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *